Le secteur immobilier pour l’année 2016

Le secteur immobilier pour l’année 2016


0 Flares Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Twitter 0 0 Flares ×

2015-16 

L’année 2016 est pour le secteur immobilier une année de changement et d’espoirs. Les experts dans ce domaine estiment en effet que plusieurs fluctuations du marché peuvent survenir durant cette année. Dans le cas des maisons à vendre aux particuliers par exemple, une baisse des prix peut être observée. Néanmoins, cela n’empêche pas une progression des ventes tout au long de cette année. En effet, certains spécialistes semblent optimistes par rapport à cette année surtout dans certains comtés.

Le prix global des maisons au Canada

Selon les prévisions des experts dans le domaine de l’immobilier, le prix de vente des maisons canadiennes va bientôt diminuer. En effet, ils estiment que ces propriétés ont été à un moment donné surévaluées par rapport à leur prix d’origine. Bien que les prix soient différents selon les localités, les maisons à vendre aux particuliers ont déjà connu une baisse de coût durant la période de 2015. Cette tendance semble continuer tout au long de l’année 2016.

La raison de cela est surtout liée au fait que le Canada fait partie des pays dont le marché hypothécaire ne figure pas parmi les propriétés à risques. Cependant, les statistiques ont récemment démontré que les ménages canadiens sont désormais plus endettés. Par conséquent, les institutions financières ont dû réajuster leur taux de prêt selon le pouvoir d’achat de la population. Certains d’entre eux vont même jusqu’à baisser leur taux directeur jusqu’à 0,75 %. Cette modification peut occasionner une légère hausse des achats immobiliers du pays. Il faut noter néanmoins que certaines villes telles que Vancouver et Toronto ne sont pas concernées par cette baisse du taux d’intérêt. En effet, elles sont sujettes à des accroissements démographiques et économiques et n’ont donc aucune raison de baisser leur taux d’intérêt.

Quelques prévisions sur la revente immobilière en 2016

L’Association Canadienne de l’Immeuble ou ACI a fait une certaine mise à jour des ventes immobilières. L’ACI est un regroupement de plusieurs courtiers et agents travaillant dans le secteur immobilier au Canada. Elle se qualifie telle une porte-parole de ces derniers et a établi cette étude au mois de décembre 2015. Ces estimations prévoient une hausse de la vente dans les provinces d’Ontario et de Colombie-Britannique. Par ailleurs, les régions productrices de pétrole connaîtront une légère baisse sur le marché immobilier en raison de la fluctuation du prix du pétrole. Ces provinces sont celles de Terre-Neuve et Labrador, Alberta et Saskatchewan.

Pour l’année 2016, les études estiment la valeur des ventes aux environs de 498 000 dollars. Il faut noter néanmoins que cela est légèrement en baisse par rapport aux transactions effectuées en 2015. Cette différence est apparemment due à la diminution des ventes et des achats immobiliers dans ces secteurs.

Pour les régions situées au Nouveau-Brunswick, le prix des maisons a considérablement chuté
. Dans ce cas, les maisons à vendre aux particuliers deviennent moins rentables. Certains analystes attribuent cela au vieillissement de la population. En effet, une grande proportion des individus âgés de plus de 50 préfèrent investir dans la location que dans la vente. Cela a également entraîné la diminution de nouvelles constructions immobilières dans cette partie du pays. Par rapport à 2015, il peut être admis que 2016 n’est pas celle où le secteur immobilier s’améliorera.

Malgré de fortes baisses de prix sur le marché immobilier canadien, certaines localités subsistent encore hausse. Il est vrai que plusieurs facteurs sont pris en compte que ce soit l’économie ou la population. Toutefois, de l’avis général des experts, l’année 2016 semble être une période propice à la diminution du coût d’accès à la propriété. Cette chute des prix se fait également sentir au niveau des prêts hypothécaires. En effet, même les institutions financières révisent leur taux d’intérêt en matière de prêts immobiliers.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
0 Flares Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Twitter 0 0 Flares ×